Terre inconnue

La terre inconnue, c’est douter de ce que tu vas affronter. Suis-je à la hauteur ? Est-on dans le vrai ? 

La terre inconnue, c’est celle de la peur, cette boule au ventre lorsque tu rentres sur le terrain et la libération du coup d’envoi. Ne plus calculer, faire ce que je sais faire.

La terre inconnue, c’est s’adapter à son environnement et trouver le chemin… Son chemin. C’est partager avec ses copains, remettre sur la voie celui qui doute, boire la confiance de celui qui te guide, écouter celui qui te commande afin de faire le bon geste au bon moment.

La terre inconnue, c’est partager avec l’autre, celui que l’on ne connaît pas mais qui se nourrit de la même passion. Mon ennemi du pré vert devient la poésie du partage et de l’amitié.

La terre inconnue, c’est ce sentiment indescriptible qui nous uni autour de ce ballon capricieux nous emmenant là où il veut, mais jamais seul.

La terre inconnue, c’est rentrer chez soi fatigué mais avec des images qui nous restent. Une star du Rugby du côté de Brive, des paysages qui défilent, un repas avec les copains et puis le jeu… Ce jeu qui m’a grandi tout au long de cette journée. Ce jeu qui m’a rendu tenace dans la défaite et humble dans la victoire. Ce jeu qui coule dans mes veines et qui me rend meilleur.

Je voulais simplement vous raconter ce weekend avec des yeux d’enfant, ce regard innocent qui rend les émotions brutes et intenses. Et croyez-moi quand je vous dis que nos p’tits gars, en cette terre de Fougère, nous ont comblé de fierté et de belles émotions. 

Nous reviendrons !

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *